THIERRY POQUET, metteur en scène

© isabelle francaix
© isabelle francaix

De 1966 à 1980, il suit une formation au Conservatoire National de Région de Douai, puis le cursus de musiques improvisées de l’IACP sous la direction ducontrebassiste Alan Silva, et compose plusieurs musiques pour la scène.

 

De 1980 à 1984, il prend la direction artistique du Festival Fuites de Jazz de Douai, et la direction technique du Festival de Musiques Contemporaines de Romans. Il collabore avec Pierre Henry, notamment lors de la création du Paradis Perdu de John Milton au Festival de Lille, dont il devient le directeur technique.

 

De 1985 à 1998, il fonde et met en scène le Collectif Organum, dont les créations seront diffusées notamment à Glasgow 90 – Capitale Européenne de la Culture, et à Aurillac, Anvers, Chalon sur Saône, Granada, Hambourg, Liège, Lille, Maastricht, Marseille, Poznan, Sarrebrück, Utrecht, Valladolid.

 

Après avoir mené une réflexion particulière sur le langage de la rue et son inscription dans la Cité, Thierry Poquet développe actuellement au sein d’Eolie Songe un projet multidisciplinaire, influencé par les nouvelles écritures de l’image et du son. En complicité avec des compositeurs contemporains, il tisse aux musiques instrumentales et électroacoustiques des récits de vie, des textes d’auteurs de théâtre ou encore de poètes.

 

Il participe, en tant que dramaturge, coréalisateur et coordinateur artistique européen, au projet Culture 2000 : St Kilda, the island of the birdmen, qui a reçu l’Award du « Best Traditional Event » le 4 septembre 2008 à Glasgow, et a été présenté dans la programmation officielle du Edinburgh International Festival 2009.

 

Par ailleurs, de 2000 à 2008, il est formateur au Centre National des Arts du Cirque à Chalons-en-Champagne, puis enseigne au sein de l’Académie Fratellini. En 2011 il collabore avec l’Ecole Nationale de Cirque de Montréal, Québec-Canada.

 

Il met en scène l’Opéra du Pauvre, un opéra inédit de Léo Ferré, qui a été présenté le 6 décembre 2011 au manège.mons, au Cirque Royal de Bruxelles, au Théâtre de la Place de Liège, et en 2012 au Phénix de Valenciennes, au Grand Théâtre de Luxembourg et à la MC2 de Grenoble dans le cadre du festival Les détours de Babel.

 

Parmi ses récentes réalisations, citons Outremonde, le spectacle de clôture de Lille 3000 – Renaissance avec 120 participants amateurs, le spectacle d’ouverture du XXe Festival des Musiques Sacrées du Monde de Fès (Maroc), Ambouctou ! avec l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y (Maroc), Augenblick Dream en collaboration avec Laurent Mulot avec qui il monte actuellement Aganta Kairos.

 

La compagnie Éolie Songe est soutenue par la Région Hauts de France, le Conseil Départemental du Nord, la DRAC  Nord Pas de Calais Picardie (aide au projet) et la Ville de Lille.